La dépression peut altérer le cerveau

dépression et cerveau
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dépression de longue durée pourrait être mauvais pour le cerveau.

Selon une étude du cabinet The Lancet Psychiatry,  suggère que les dépressions de longue durée peuvent avoir un effet néfaste sur le cerveau. L’étude concerne les dépressif de longue durée, en parle de près de 10 années de dépression. Ainsi que des dépressifs de moins de 10 ans de dépression et enfin un dernier groupe de personne sans problèmes.
L’outil utilisé est la tomographie par émission de positions « #What ? » Wiki : Une méthode d’imagerie médicale recouru par les médecins nucléaire qui permet de mesurer en trois dimensions l’activité métabolique ou moléculaire d’un organe.

Conclusion de l’étude

Les cellules du cerveau envoi généralement une inflammation au cerveau à la suite de traumatisme ou de blessure. Appelé « micrologies » ces dernières sont très souvent impliquées dans l’inflammation mais sont tout à fait normal.
Le problème réside donc, dans le fait que le taux d’inflammation élevé coïncide avec les maladies dégégénératives.

Le système utilisé pour l’étude montre que les micrologies lors de leurs activation produisent plus de protéine translocatrice qui correspond à l’inflammation. Les chercheurs ont démontré que les niveaux d’inflammations étaient de près de 30% supérieure dans certaines régions du cerveau chez les personnes souffrant de dépression de longue durée, par rapport à ceux ayant des périodes plus courtes de dépression.

Le premier groupe ayant une dépression d’au moins 10 ans ont également des taux plus élevés que ceux sans dépression.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Similaires